Kaïs Saïed semble avoir choisi le camp des terroristes

Kaïs Saïd semble avoir choisi son camp …

La diplomatie tunisienne semble avoir changé de cap. Le temps d’une diplomatie intelligente et soucieuse des intérêts de la Tunisie et des tunisiens à l’intérieur comme à l’extérieur du pays serait-il révolu. Hier le Ministère des Affaires Etrangères a publié un communiqué qui évoque une attaque contre l’islam et se fait le chantre de « la défense du sacré ». Cela m’a choquée mais la lecture du communiqué de la Présidence publié aujourd’hui n’a fait que confirmer mes craintes et le virage pris.
Ce communiqué ne fait que s’aligner sur les positions les plus populistes et les plus viles, ne comporte aucune condamnation de la violence et risque par l’ambiguïté qu’il porte dans sa rédaction d’être pris comme une caution. Pas un mot de compassion ou une condamnation de la violence et du meurtre.
Dans cette actualité chargée de polémiques et de crispations et alors qu’un terroriste a encore tué ce matin des innocents, passer sous silence l’abject commis au nom de l’Islam, c’est quelques parts se taire et en l’occurrence se taire s’apparente fort à cautionner.
Que l’homme Kaïs Saïed soit affecté voire choqué par l’actualité ne fait aucun doute et c’est son droit, mais que le Président de la République Tunisienne, ne dise pas un mot de condamnation de la violence, après l’acte terroriste odieux commis ce matin en France par un terroriste qui s’est avéré par la suite être tunisien, n’est ni admissible, ni compréhensible et me parait indigne car il parle au nom de tous les tunisiens.

Nadia Chaabane