Le coussin politique dont Méchichi s’est vanté est en train d’évoluer en matelas « 7alfa » !

En retirant le projet gouvernemental sur la révision du décret-loi 116 réglementant le secteur audiovisuel, il a confirmé ce qu’il a déclaré la veille dans son interview, ouvrant la voie à la discussion du projet déposé par les khouanjias d’El-karama qui devient l’unique projet, alors que celui du gouvernement avait la priorité.

Mais il confirme 2 choses plus graves :

1- Critiqué au sujet du Kamour en acceptant de négocier avec des hors-la loi qui causent des pertes journalières énormes à l’état, il a déclaré qu’il l’a fait dans le cadre de la continuité de l’action gouvernementale et pour honorer les engagements de ses prédécesseurs. Alors pourquoi ce principe n’a pas fonctionné dans le cas du décret-loi 116, dont le projet gouvernemental émanait d’une large concertation au sein du secteur, sachant qu’il était membre du gouvernement qui l’a déposé et qu’il a dû l’approuver en conseil des ministres.

2- Le coussin politique dont il s’est vanté est en train d’évoluer en matelas « 7alfa »! Il a choisi son camp. Il est en train de s’adosser à la troïka qui a causé la faillite de la Tunisie post-révolutionnaire. Adieu la lutte contre la corruption, la contrebande, l’évasion fiscale, … Décidément, il est sur les traces de ses deux prédécesseurs qui nous ont saoulé avec « l’intérêt national au-dessus de l’intérêt personnel » et « l’intérêt de la patrie au-dessus de celui des partis »!
Sauf qu’il oublie que cette troïka est spécialiste de la spoliation politique. Elle va le spolier jusqu’au jour où, dans un sursaut d’orgueil, il lui dira non : la suite, Fakhfakh la connait mieux que moi.

Adel Ben Amor