Désaveu cinglant de la procédure engagée par Kaïs Saïed

La commission de Venise composée d’experts constitutionnalistes indépendants est un organisme consultatif rattaché à l’Union Européenne – plus précisément à son organe législatif , le Conseil de l’Europe –

Saisie par le Conseil pour émettre un avis à propos notamment du décret 22 / 2022 émis par notre Président Kaïs Saïed, la commission, dans son rapport publié aujourd’hui 27 Mai 2022 , désavoue la procédure référendaire engagée en Tunisie.

Les motifs ont trait – 1 – aux délais courts – 2 – la non-publication préalable du texte objet du référendum – 3 – La non-conformité des décrets afférents à la constitution en vigueur – 4 – Et c’est le plus important, l’absence d’un organe législatif en mesure de contrôler et de discuter le projet qui sera issu du référendum.

En un mot comme mille, c’est un désaveu cinglant de la procédure engagée par le président.

Un « demeuré » de chez-nous vient de qualifier la commission de Venise « d’insignifiante » , si j’ai un conseil à lui donner c’est qu’il aille s’enfermer dans sa chiotte et ruminer sa sottise jusqu’à la fin de ses jours .

Ben Ahmed Sobhi