2 tunisiens à Washington font passer des informations mensongères sur la Tunisie

Soutenir la Tunisie.

Depuis quelques jours, 2 tunisiens que je ne connais pas font passer des mauvaises informations mensongères à Washington sur des canaux sociaux et dans certains cercles à des personnalités américaines, sur une dictature en Tunisie, l’effondrement économique du pays, et un future soulèvement populaire. Aussi le Forum Economique de Davos (j’en reparlerai bientôt) et d’autres ennemis tunisiens du pays ont émis des doutes publiquement récemment en France et en Europe sur le devenir de la Tunisie. C’est complètement faux, et cela nuit aux Tunisiens, au Président de la République, et fait une mauvaise publicité aux financiers, bailleurs de fonds, et investisseurs. J’ai donc décidé étant donné que Hésiode Paris est un cabinet officiel de conseil auprès du Congrès d’adresser une lettre au Sénateur Murphy (qui était le chef de la délégation qui a rencontré le Président en juillet dernier à Tunis) et aussi au Sénateur Jon Ossoff, un ami, lui le n°2 de cette délégation, leur demandant de ne pas prêter attention à ces nombreuses rumeurs mensongères et infondées.

La Tunisie n’est pas mon pays, mais je la connaît bien et le processus du 25 juillet ne doit pas s’arrêter, le pays doit renaître avec le Président Saïed pour tous les tunisiens. J’estime que c’est mon devoir de le faire ayant accès direct au Congrès. Tout le monde doit lutter contre les ennemis de la Tunisie, du peuple, et de la démocratie. Il ne faut pas avoir peur des islamistes tunisiens, présent partout même en Europe.

Cette lettre sera déposée dans la journée aux bureaux des 2 sénateurs.
Continuez à soutenir votre Président et préparez les élections.

Alain Polomack