Mesure de la liberté économique : la Tunisie recule de trois places

Comme chaque année, l’édition 2020 de l’« index of economic freedom » qui mesure la liberté économique dans 180 pays dans le monde a été dévoilé récemment par The Heritage Foundation, un think tank américain, basé à Washington.

L’« index of economic freedom » mesure la liberté économique dans le monde sur la base 12 facteurs quantitatifs regroupés en quatre grandes catégories. Il s’agit notamment de : l’Etat de droit (le droit de propriété, l’intégrité du gouvernement, l’efficacité judiciaire) ; la prépondérance du gouvernement (les dépenses publiques, la pression fiscale, la santé fiscale) ; l’efficacité réglementaire (la liberté des affaires, la liberté de travail, la liberté monétaire) ; les marchés ouverts (la liberté commerciale, la liberté d’investissement, la liberté financière).

Le score de liberté économique de la Tunisie pour cette année 2020 est de 55,8, ce qui fait de son économie la 128e plus libre selon l’indice sur 151 pays en recul de trois places par rapport à l’année dernière.Son score global a augmenté de 0,4 point en raison d’une amélioration des droits de propriété et d’autres indicateurs de l’état de droit. Dans la région MENA, la Tunisie se classe 31ème.

A l’échelle africaine, la Tunisie se classe à la 22è place sur 51 pays du continent, loin derrière le Maroc à la 6è place. Le Maroc est considéré comme un pays  » modérément libre  » pour la sixième année consécutive. Par contre, la Tunisie devance l’Egypte (30è en Afrique ) et l’Algérie (47è en Afrique).

Source : UTICA