Visite réussie de Béji Caïd Essebsi en Arabie Saoudite

essebsi chez les hommes d'affaires saoudiensLe président de la République Béji Caid Essebsi a exprimé, ce mercredi à Riyad, la volonté de la Tunisie de garantir un climat d’affaires adéquat et de résoudre les difficultés auxquelles sont confrontés les investisseurs et hommes d’affaires saoudiens.

Caïd Essebsi dont la visite officielle en Arabie Saoudite prend fin, mercredi, a souligné que le gouvernement tunisien a déjà réalisé un pas important en matière d’appui à l’investissement privé, à travers l’adoption d’une loi sur le partenariat public/privé (PPP).

En attendant l’approbation du projet du code de l’investissement, «la Tunisie reste prête à accueillir les investisseurs saoudiens, en particulier, et les investisseurs arabes en général», a indiqué le chef de l’Etat qui s’exprimait lors d’une rencontre avec des hommes d’affaires saoudiens, tenue au siège du conseil des chambres saoudiennes.

Il a, à cette occasion, mis l’accent sur les importantes opportunités d’investissement en Tunisie, un pays qui dispose de ressources humaines compétentes, précisant que la stabilité est de retour dans les différentes régions.

Caïd Essebsi a réitéré «sa détermination personnelle à réduire les difficultés auxquelles font face les investisseurs saoudiens en Tunisie».

Et d’ajouter que « la Tunisie aspire à sortir de la situation de stagnation économique grâce à la coopération régionale et l’encouragement des partenariats dans les différents secteurs porteurs».

«L’action solidaire et le renforcement de la coopération inter-arabe, constituent les meilleurs moyens de relever tous les obstacles politiques et économiques communs », a estimé le chef de l’Etat.

Essebsi a, dans le même cadre, appelé à la nécessité de renforcer les échanges commerciaux entre la Tunisie et l’Arabie Saoudite.

Cliquez pour voir la vidéo1

investisseurs saoudiens en tunisieLa part du lion pour la Tunisie

La Tunisie bénéficiera de la part du lion des plans d’investissement saoudiens futurs, a déclaré, ce mercredi, Abderrahmen Ben Abdallah Ezzamel, président des chambres saoudiennes.

Lors d’un entretien avec le président de la République Béji Caid Essebsi, le responsable saoudien a précisé que les investissements saoudiens avoisinent les 300 milliards de dollars et concerneront les secteurs de la santé, de l’infrastructure de base, de l’enseignement et de l’industrie.

Ezzamel a exprimé la volonté des hommes d’affaires et des investisseurs saoudiens d’approfondir les relations avec leurs homologues tunisiens pour créer des projets efficients en Tunisie dont la position géographique lui permet d’être un point d’attache notamment avec l’union européenne (UE).

Il a suggéré d’accueillir une délégation tunisienne spécialisée dans le secteur pétrochimique afin d’examiner la possibilité de créer des entreprises spécialisées dans la fabrication de produits non transformés et leur exportation vers les pays européens.

Le responsable a appelé à la formation d’une équipe tunisienne qui se chargera d’identifier une série de secteurs et de projets pouvant être financés par des hommes d’affaires et des investisseurs saoudiens en Tunisie.

Le président du conseil d’affaires tuniso-saoudien Salmane Ben Ibrahim El Irii, a, pour sa part, annoncé la création d’un fonds d’investissement doté d’un capital important, fruit d’une coopération entre des hommes d’affaires des deux pays.

Ce fonds permettra de créer une société mixte de transport terrestre, a-t-il encore fait savoir. Et d’ajouter, qu’au cours des dernières années, des hommes d’affaires saoudiens ont présenté aux gouvernements tunisiens un nombre important de projets qui n’ont pas reçu de réponses favorables.

Le responsable a appelé à réexaminer ces projets, à forte employabilité, relatifs notamment à la création d’une académie touristique et d’un hôpital répondant aux normes internationales.

Les hommes d’affaires saoudiens, présents à cette rencontre, ont évoqué un nombre d’obstacles que le gouvernement tunisien est appelé à régler.

Il s’agit particulièrement de la hausse des taxes douanières et des intérêts bancaires ainsi que des problèmes d’enregistrement des biens fonciers.

Visite réussie 

Dans une déclaration à la chaîne al-Watania , le président a assuré que sa visite en Arabie Saoudite est réussie .Elle rappelle la visite du leader Bourguiba au Roi Fayçal .Ecouter bien , Béji fait bien la différence entre Ikhwan ( frères musulmans ) et ikhwa ( frères ) quand il parle des saoudiens

Visite réussie : cliquez