Un internaute menacé de la peine de mort en Arabie Saoudite

Raïf Badawi, le directeur d’un site internet arrêté en juin dernier en Arabie Saoudite pour blasphème, est désormais passible de la peine de mort. L’ONG de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) vient d’annoncer qu’un juge avait décidé de le renvoyer devant une haute cour de justice, cette fois pour apostasie « Arridda » ou « Al koufr » .
Le tort de Raïf Badawi ? Avoir refusé de présenter des excuses pour l’accusation de blasphème.
Badawi n’a fait que fonder un site qui considère que l’islam est une question comme les autres, qu’on peut débattre paisiblement. Ça montre une fois de plus qu’on ne tolère pas le débat sur les questions de religion dans ce pays. Il est la dernière victime, mais il y a d’autres inculpés qui encourent aussi la peine de mort.

Eric Goldstein d’Human Rights Watch a déclaré sur les ondes de Radio France International ( RFI ) que « le pauvre Badawi n’a rien insulté .Cela démontre que dans ce pays on ne tolère même pas le débat .Les lois de ce pays sont un instrument politique pour mater toute opposition à la monarchie »

Y.Y