Somalie : au moins 8 morts dans un attaque des shebab en plein cœur de Mogadiscio

Des djihadistes du groupe shebab ont attaqué dimanche 27 novembre un hôtel près du palais présidentiel à Mogadiscio, selon la police somalienne. Le bilan fait état d’au moins huit morts et plusieurs blessés, dont des membres du gouvernement.

Au moins huit personnes ont été tuées au cours du siège d’un hôtel de Mogadiscio occupé depuis dans le soir du 27 novembre par des combattants djihadistes shebab, a annoncé le 28 novembre à l’AFP un responsable des services de sécurité somaliens.

«Les terroristes sont coincés dans une pièce du bâtiment et les forces de sécurité sont sur le point de mettre très vite un terme à l’opération», a ajouté Mohamed Dahir, sans préciser qui étaient les quatre victimes.

Des responsables du gouvernement blessés

«Plusieurs personnes ont été blessées, parmi lesquelles des responsables du gouvernement», a ajouté le responsable des services de sécurité.

Des coups de feu sporadiques et des explosions continuaient dans la matinée du 28 novembre de retentir aux alentours de l’hôtel Villa Rose, particulièrement fréquenté par des hauts fonctionnaires et des parlementaires somaliens.

Des témoins avaient décrit deux fortes explosions dans la soirée du 27 novembre, marquant le début de l’attaque par les shebab de cet hôtel situé dans le quartier de Bondhere, à quelques pâtés de maisons du siège de la présidence somalienne, placée sous haute sécurité.

Toutes les routes menant au quartier ont été bloquées par les forces de sécurité, ont constaté les correspondants de l’AFP.

Les shebab, groupe affilié à Al-Qaïda qui tente de renverser le gouvernement central somalien depuis 15 ans, ont revendiqué l’attaque.