Mehdi Mabrouk parle le langage d’un « Fakiih »

Suite aux violences perpétrées par les islamistes pour dénoncer l’exposition « Printemps des Arts » à la galerie El-Ibdellia à la Marsa, Mehdi Mabrouk ,ministre tunisien de la Culture et de la sauvegarde du patrimoine, a décidé la fermeture provisoire du Palais El-Ibdellia en attendant la nomination d’un comité directeur le gérer .

Mabrouk a décidé de porter plainte contre l’association organisatrice de l’exposition « Printemps des Arts » et particulièrement l’agence Serviced pour non respect des conventions et accords à ce sujet, ainsi que toute autre partie qui s’avérerait être en infraction avec l’autorisation préalablement accordée pour cette exposition.

Le ministre a par ailleurs souligné que son département oeuvrera à défendre la liberté d’expression et la liberté artistique tout en protégeant le Sacré .

Ainsi, le ministère de la culture condamne clairement les artistes qui auraient “agressé avec leur art le sacré des musulmans”. Néanmoins, un détail a été peut-être omis par ce même ministère qui a lui-même acheté de cette même exposition quatre tableaux, entre autres, celui qui a beaucoup énervé les islamistes qui lui font peur ou pis encore est-il l’un des leurs ,où on voit le visage d’un barbu furieux avec des dents de vampire.

Ecoutez les mensonges et les contradictions de ministre Mehdi Mabrouk sur la Nationale 1 et Shem FM

C’est un langage de « Fakiih » monsieur le ministre . C’est la « Charia » et laquelle que vous voulez imposer aux créateurs tunisiens monsieur Mabrouk. Faites pousser votre barbe monsieur le ministre comme ça les choses seront plus claires.