L’ONU salue les résultats du sommet du Conseil de coopération du Golfe

Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a salué , mardi 5 janvier , la déclaration sur « la solidarité et la stabilité », rendue publique lors du sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui s’est tenu en Arabie saoudite, a déclaré son porte-parole adjoint, Farhan Haq.

La déclaration reconnaît l’importance de l’unité entre les Etats du CCG et vise à renforcer la sécurité, la paix, la stabilité et la prospérité dans la région, a-t-il souligné.

M. Guterres a également accueilli favorablement l’annonce faite lundi sur la réouverture de l’espace aérien et des frontières terrestres et maritimes entre le Qatar et l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte, a poursuivi M. Haq.

M. Guterres a exprimé sa gratitude envers les habitants de la région et d’au-delà, y compris les défunts émir du Koweït et sultan d’Oman, qui ont travaillé sans relâche à la résolution du conflit dans le Golfe. Il a appelé tous les pays concernés à continuer d’agir dans un esprit positif pour renforcer leurs relations.

L’Onu salue la réouverture des frontières

Les Nations Unies ont salué mardi la réouverture des frontières terrestres, maritimes et aériennes entre le Qatar et l’Arabie saoudite .

Les Nations Unies ont salué , mardi 5 janvier,  la réouverture des frontières terrestres, maritimes et aériennes entre l’Arabie saoudite et le Qatar.

« Nous nous félicitons de l’annonce de l’ouverture des frontières de l’espace aérien, terrestre et maritime entre le royaume d’Arabie saoudite et l’Etat du Qatar. Nous espérons que tous les pays impliqués dans le différend agiront positivement pour continuer à résoudre leurs différends et souligner l’importance de l’unité du Golfe pour la paix, la sécurité et le développement régionaux », a déclaré lors d’un point de presse Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

« Nous sommes également reconnaissants à ceux qui ont travaillé sans relâche pour résoudre le différend dans le Golfe, en particulier l’Etat du Koweït. Et nous espérons en avoir plus à l’issue du sommet (du Golfe) », a-t-il ajouté.

La réouverture des frontières entre l’Arabie saoudite et le Qatar est intervenue à la veille du 41e sommet du Conseil de coopération du Golfe, qui a débuté mardi dans la ville saoudienne d’Al-Ula, avec la participation de l’émir du Qatar.

En juin 2017, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte ont imposé un blocus terrestre, aérien et maritime au Qatar qu’ils accusaient de soutenir le terrorisme, ce que le Qatar a toujours nié.