Démantèlement d’une cellule terroriste islamiste en région parisienne

Six hommes d’une cellule islamiste radicale soupçonnée de projeter « des actes terroristes » sur le sol français ont été arrêtés lundi matin 24 juin en région parisienne lors d’un coup de filet lancé par la police antiterroriste, a rapporté ce mardi la presse locale.
Six hommes, âgés de 22 à 38 ans et de nationalités béninoise, comorienne et française, ont été interpellés à Stains (Seine-Saint-Denis), Trappes (Yvelines) et Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne),

La police antiterroriste s’est félicitée de l’opération qui a eu lieu lundi matin en région parisienne. « C’est une très belle affaire. Ce groupe démantelé est un groupe très sérieux », affirme une source proche du dossier.

Le groupe est accusé d’avoir projeté des attentats visant des personnalités françaises, explique la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire de Levallois-Perret. Ces hommes, connus des services de police pour des faits de délinquance grave, se seraient convertis à l’islam radical. Ils sont soupçonnés d’être liés au braquage d’une agence de la Banque Postale en Seine-et-Marne, en avril dernier, « et projetaient apparemment de commettre d’autres vols à main armée », affirme une source proche de l’enquête.

Au cours des interpellations des suspects, les gendarmes ont saisi un nombre impressionnant d’armes, de munitions et d’explosifs. Trois kalachnikovs, un lance-roquette, dix grenades, 29 détonateurs, six chargeurs et 119 munitions ont notamment été trouvés par les gendarmes de Seine-et-Marne.

Les six hommes ont été placés en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Levallois-Perret. En vertu des lois antiterroristes, ils pourront être interrogés durant 96 heures.