Daech attaque une grande prison en Syrie et libère des djihadistes

Grâce à une voiture piégée et des membres de cellules dormantes de Daech, des détenus ont pu s’échapper d’une prison contrôlée par les forces kurdes dans la ville de Hassaké, au nord-est de la Syrie.

Depuis sa défaite en 2019, le groupe Etat islamique mène régulièrement des attaques meurtrières, notamment dans le vaste désert syrien. Jeudi, Daech (l’acronyme arabe pour désigner le groupe Etat islamique) a lancé un assaut contre une prison contrôlée par les forces kurdes dans la ville de Hassaké, dans le nord-est de la Syrie. Un nombre indéterminé de djihadistes ont recouvré la liberté, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les combattants kurdes et fer de lance de la lutte anti-Daech, soutenues par la coalition internationale, avaient vaincu en 2019 l’EI dans son dernier fief de Baghouz dans la province de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie. Elles ont confirmé ce jour l’assaut contre la prison Ghwayran à Hassaké, où se trouveraient des ressortissants de plusieurs nationalités.

Selon l’OSDH, une voiture piégée a explosé à l’entrée de la prison et une deuxième explosion s’est produite à proximité avant que des djihadistes de Daech n’attaquent de front les forces de sécurité kurdes gardant l’établissement pénitentiaire. « Un nombre de prisonniers a réussi à s’enfuir », a précisé l’ONG, sans préciser leur nombre.

« Des djihadistes ont surgi des quartiers environnants »

Ghwayran est l’un des plus grands centres de détention abritant des combattants de Daech en Syrie, pays en guerre depuis 2011, a déclaré le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane. « Une tentative d’évasion de terroristes de Daech détenus à la prison de Hassaké a eu lieu après une explosion et l’explosion d’une voiture piégée », ont indiqué les FDS dans un communiqué.

« Des membres de cellules dormantes de Daech ont surgi des quartiers environnants et affronté les forces de sécurité » kurdes, ont-elles poursuivi. Les FDS ont dépêché des renforts à la prison et bloqué le secteur, a indiqué l’OSDH.

Des avions de la coalition internationale antidjihadiste dirigée par les Etats-Unis ont survolé le secteur et largué des fusées éclairantes dans les environs de la prison, d’après l’OSDH. La France va envoyer début février le porte-avions Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval en Méditerranée orientale pour soutenir la coalition.