Obama se lance pour un 2è mandat

Le président américain Barack Obama a lancé samedi 5 mai ses premiers meetings de campagne officiels à Colombus, Ohio et Richmond, en Virginie, par deux discours enflammés où il s’en est pris aux politiques républicaines et a promis de faire avancer davantage le pays s’il est réélu.

« Il y a quatre ans, vous et moi avons commencé un voyage ensemble, et pas seulement pour gagner une élection … Nous sommes venus pour récupérer le marché de base qui a construit la plus grande classe moyenne dans le monde », a déclaré M. Obama au cours de son rassemblement tenu à l’Université de Commonwealth à Richmond, en Virginie.

Le président Obama a beaucoup fait référence à son nouveau slogan de campagne « Forward » (en avant), dont la première a été diffusée la semaine dernière dans une vidéo de la campagne électorale en sept minutes.

« Nous devons aller de l’avant vers l’avenir comme nous l’avions imaginé en 2008 », a déclaré le président à ses partisans brandissant des pancartes bleues qui portaient le mot « Forward » et des pancartes rouges sur lesquelles on lisait « Non Retour ».

Le président a infligé un pique à son probable adversaire Mitt Romney, lequel avait déclaré lors d’un meeting électoral en août dernier que les « entreprises sont des personnes ».

« Les entreprises ne sont pas des personnes, les personnes sont des personnes », a rétorqué M. Obama.

« Nous nous souvenons, nous étions là, et nous n’allons pas faire marche arrière »! a déclaré M. Obama.

« On ne peut pas lui laisser sa chance », a dit M. Obama en précisant que l’élection de novembre se résumerait à un « quitte ou double ».

« Nous pensons que le marché libre est une des plus grandes forces de progrès dans l’histoire humaine », a expliqué M. Obama. « Mais nous croyons aussi que le marché libre n’a jamais été une licence permettant de prendre ce que vous voulez, mais vous pouvez l’obtenir … l’Amérique ne prospère que lorsque nous honorons nos obligations les uns aux autres et aux générations futures », a dit le président Obama.

« Nous n’avons pas abandonné », a-t-il dit avant d’ajouter: « cette crise a pris des années à se dérouler et l’économie connait toujours des difficultés et cela nécessitera des efforts soutenus, persistants, les vôtres et les miens pour que l’Amérique se remette complètement », a-t-il conclu.