Hommage à Mme Ferjania Hichri!

Vous ne la connaissez pas, moi non plus jusqu’à ce que j’apprenne ce qu’elle vient de faire!

Cette dame, ouvrière agricole, avait un rêve, celui de faire le pèlerinage! Pour cela, elle a fait des économies à partir de son petit revenu et a réussi , fleyes m3a fleyes , à réunir un capital de plus de 7000 Dinars.

Devant la catastrophe du Covid et la misère de ses concitoyens, elle a décidé de se délester de cette somme en faveur des pauvres de sa région. L’acte était accompli lors d’une émission caritative de la télévision Hannibal.

Ce geste est énorme. En plus d’être charitable, il est profondément significatif et intelligent. Cette dame a préféré aider des personnes dans la détresse en sacrifiant son vœux le plus cher.

Ce cœur mérite le respect, ce cerveau mérite la considération et cette intelligence est à saluer comme il se doit.

Je suis de ceux qui aime qu’on leur dise « yarham waldik » et je me permets de vous le dire en m’inclinant de respect devant votre haute attitude.

Je suis aussi de ceux qui préfèrent rénover une école que de dépenser pour une omra ou un pèlerinage mais je vous promets d’être parmi les premiers (avec certain-e-s ami-e-s) à vous financer votre rêve dès que la situation sanitaire et politique du pays s’améliore.

Je vous embrasse Madame, je salue votre noblesse et vous souhaite une longue vie et une excellente santé.

*****

La leçon!

Sans Nawfal Wartani, sans Ala Chabbi, Sans Lotfi Abdelli, sans interview bidonnée, sans radio, une femme a secoué la Tunisie et a remué les tripes des tunisiens. Elle a fait la plus belle interprétation de la religion sans avoir recours aux charlatans. Elle a agi avec intelligence et beaucoup de coeur. Elle a écouté sa conscience et a embelli son âme.

Messieurs-Dames, appréciez le geste et admirez l’abnégation et surtout, prenez-en de la graine : il n’y pas plus beau et plus reposant qu’une conscience tranquille!
Encore Merci Mme Ferjania Hichri!

!..AH..!

Ali Gannoun