Un jeune désespéré s’immole par le feu à l’Avenue Bourguiba à Tunis . Au temps d’Ennahdha comme au temps de Ben Ali rien n’a changé

 

 

صورة الشاب الذي أحرق نفسه هذا الصباح أمام المسرح البلدي بتونس ا لعاصمة  ..

وهو يتيم الأب الذي توفي منذ أربع سنوات وترك له أربعة إخوة هو الذي يقوم بإعالتهم، عمد هذا الصباح إلى إضرام النار في جسده بعد أن سكب مادة الديلون، وحسب شهود عيان فقد سمعوه يصرخ قبل إضرام النار: شوفو شباب تونس اللي يبيعوا الدخان، شوفو البطالة… هذا وقد تمّ حمله إلى مستشفى بن عروس وهو في حالة خطيرة

Un jeune vendeur ambulant , de 27 ans ,père de cinq enfants selon les sources que nous avons interrogées,contraint par les forces de l’ordre de lever son petit étalage , s’est immolé par le feu sur l’avenue Bourguiba à Tunis. Peu avant 9 heures ce matin, le candidat au martyre s’est mis le feu devant les marches du théâtre municipal en plein cœur de la capitale.

Selon les sources policières sur place, le jeune homme a rapidement été pris en charge par les pompiers d’une caserne proche. Toujours en vie, il a été transporté dans les minutes suivant son geste à l’hôpital des grands brulés de Ben Arous, là même où est décédé Mohamed Bouazizi le 4 janvier 2011.

Un petit attroupement s’est formé sur le lieu du drame, qui est encadré par de nombreux policiers en uniforme. Mais, le calme règne sur l’artère principale Tunis, où seuls des curieux qui ont entendu la nouvelle à la radio semblent s’interroger sur les raisons de ce geste.

Et Ghannouchi et sa bande de minables Khouanjias avec leurs complices Marzougui et Ben Jaâfar nous parlent de « révolution » ! ?