Qui croire ? Qui soutenir ? Ah , ces intrigants !

« Les gens d’intrigue ont toujours besoin d’inventer un parti dangereux quelconque. C’est vieux comme le monde. Non , ce qu’il faut au pays , c’est un parti capable de porter au pouvoir des hommes indépendants comme toi et moi ». Anna Karénine (1873-1877 ) , Léon Tolstoï

Posant fièrement devant la cabine d’Alitalia , slim riahi se rendant sûrement en Libye où il a fait fortune grâce aux voix impénétrables de Dieu , et après avoir  » recouvré son  » droit de se déplacer  » , a promis de revenir en force afin de démolir ses détracteurs , médias compris  » si Dieu le veut  » ! Depuis que les bondieusards tiennent le haut du pavé et notre destinée , Dieu est présent partout !
C’est lui qui a parlé de  » putsch violent et doux  » , lors d’une conférence de presse tenue le 6 pour dénoncer le remaniement ministériel  » inconstitutionnel et incorrect  » !
Que fit le Président ? Il envoie une correspondance à une Assemblée qui ne représente qu’elle-même concernant les  » violations relatives au remaniement ministériel  » et tient une conférence de presse à son tour pour dire qu’il n’est le facteur de personne , encore moins un petit rat de l’Opéra , mais un président élu démocratiquement par le peuple !
Il dit vrai ! Il a tant pleuré à Bab-Souika pour une femme rêvant d’un bout de viande que nous l’avons porté aux nues !
Il a tellement juré que la Patrie est au-dessus des partis que nous l’avons hissé jusqu’au sommet et il a accompli des circonvolutions incroyables pour son âge afin de nous démontrer que deux droites parallèles ne peuvent se rencontrer que nous avons fini par lui mettre de force la robe de chambre de Bourguiba en serrant bien les cordons de soie !
Qu’est-ce donc que ces querelles de sérail nous plongeant dans un profond dégoût ? Comment un fils dégénéré s’entourant d’opportunistes peut-il ainsi mettre en péril tout un pays ? Comment un Chef du gouvernement , adoubé par un président , devient-il la bête noire à abattre ? Les spécialistes de droit constitutionnel assure que le Chef du gouvernement n’est pas obligé de consulter le président de la République quant à un éventuel remaniement ministériel. Qui plus est , les ministères régaliens n’ont pas été touchés par le remaniement ! Là , il aurait fallu l’accord du président conformément à l’article 89 de la Constitution !
Allons-nous participer dans l’indifférence la plus crade à cette vaste fumisterie ? Renoncer à nos rêves de justice et de dignité ? Vivre dans une traîtrise perpétuelle d’un camp l’autre ? Qui soutenir ? Qui croire ? 2019 est à nos portes ! Verra-t-on le triomphe des islamistes et la fin de nos combats ?
Ah , ces intrigants !

Mounira Aouadi