Les plus beaux messages d’Adieux sont les messages qui s’écrivent avec l’encre des yeux

Il y a 5 ans , le pays était invité à se mobiliser. Le peuple tout entier se levait , engageant toutes ses forces dans une bataille qui scellerait son lendemain. C’est à un homme âgé de quatre-vingt-huit ans que la Nation remit alors son destin. Quelques mois plus tard , l’exaltation céda au désespoir et à la colère , au doute et à l’inquiétude , mais aujourd’hui , lorsque notre regard s’élève vers les  » sommités  » qui gouvernent , elles nous semblent falotes , exsangues , labiles et inconséquentes. Et l’on est tenté , comme Diogène de Sinope , d’empoigner notre lanterne et de demander :  » N’y a-t-il donc plus personne , en Tunisie , de la taille de Beji Caïd Essebsi et de Bourguiba ?

 » Les plus beaux messages d’Adieux sont les messages qui s’écrivent avec l’encre des yeux : les larmes. « 

Mounira Aouadi 

******

Adieu Monsieur le Président,

Vous êtes partis sous les applaudissements , les larmes, l’hymne national et les youyous en nous offrant un moment rare qui restera à jamais gravé dans l’histoire du pays , dans notre mémoire et dans nos cœurs.
Hommage à tous nos glorieux martyrs.
Hommage au leader Habib Bourguiba. 
Hommage aux tunisiennes qui sont et seront les gardiennes du temple. 
Hommage aux tunisiens qui n’ont pas trahis et qui ne trahiront jamais.
Hommage à cette Tunisie tunisienne , exceptionnelle, qui n’arrête pas de nous étonner, de nous surprendre, de nous émouvoir et de nous procurer autant de fierté et de dignité.
Nous sommes Libres, Debout, Indomptables, prêtes et prêts à toutes les luttes et tous les combats. 
Adieu Monsieur le Président
فبحيث أك الفزغول الّي شاددك من يدك فهم إلّي أمّنا وبونا تونس

Leïla Toubel