L’âme de Bourguiba plane…certains trous du cul l’oublient !!

Ils ne font plus les déclarations, Bourguiba derrière eux. Ils se sont plaints d’un doigt baladeur qui leur titille le cul bien large .

Certains trous du cul, car il faut bien les appeler par leur nom pour que les gens les connaissent, ont en marre de se ruiner auprès des voyants pour les débarrasser d’un envoûtement oppressant. Ils en sont devenus fous.

Quand ils vont aux toilettes, ils entendent une voix qui leur dit c’est moi qui vous ai appris à utiliser la toilette anglaise et la chasse d’eau au temps où vous faisiez vos besoins sous la haie de cactus et vous vous serviez de la motte de terre pour vous essuyer le cul.

Quand ils sortent de la salle de bain, ils entendent une voix qui leur dit, c’est moi qui vous ai appris à vous laver et qui vous ai enlevé les puces et la gale de votre corps et guéri de la variole.
Quand ils jouent au ballon, ils entendent une vois qui leur dit, c’est moi qui vous ai évités la poliomyélite,

Quand ils sont fascinés par la beauté d’une fille, ils entendent une vois qui leur dit, c’est moi qui ai éradiqué le trachome dès votre prime jeunesse pour que vous puissiez admirer une telle beauté.

Quand ils prennent un livre, ils entendent une vois qui leur dit c’est moi qui vous ai appris à lire et à écrire et qui vous ai fournis ce livre et appris à tenir la fourchette et le couteau au resto universitaire.

Quand ils entrent dans leurs bureaux, ils entendent une voix qui leur dit c’est moi qui vous ai fournis la clé de ce bureau.
Quand ils sont dans un restaurant huppé avec des personnalités, ils entendent une voix qui leur dit c’est moi qui vous ai évités d’être la risée de la table en vous ayant appris comment faire la différence entre le verre à eau et le rince-doigts.

Quand ils entrent au palais de Carthage, ils sentent l’âme du constructeur de ce monument, planer et ils s’en sentent rabaissés.

Ils se sentent hantés par cette voix qui les suit partout où ils sont. Ils veulent s’en débarrasser mais ils ne le peuvent pas. Cette voix leur colle à la peau. Ils en deviennent malades au point de la maudire. Car, comme l’a dit Nietzsche, pour ces vils ingrats : « Avoir l’obligation à l’égard de quelqu’un ne crée pas le sentiment de reconnaissance, mais le sentiment de vengeance. »
Cette voix vous appelle pour vous unir et mettre en faillite la compagnie Makhlouf and co, pour le salut de la patrie.

Mounir Chebil