Istanbul frappée par un séisme de magnitude 4,9 : panique mais pas de victime

Un séisme d’une magnitude comprise entre 4,7 et 4,9, selon les instituts, a frappé la plus grande ville de Turquie, Istanbul. Il n’a pas fait de victimes, précise l’agence turque pour les situations d’urgence.

Un tremblement de terre de magnitude 4,9 s’est produit samedi 11 janvier, à 16h37 (13h37 UTC) non loin d’Istanbul, a annoncé l’Institut des études géologiques américain (USGS).

Le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM) estime, quant à lui, que la magnitude du séisme turc a atteint 4,7. Il a ainsi corrigé à la baisse son estimation, initialement de 4,8.

Le foyer du séisme se trouvait à une profondeur de 10 km. Son épicentre est situé en mer de Marmara, à 63 km à l’ouest d’Istanbul -qui compte plus de 15 millions d’habitants- et à 26 km au sud de Silivri, selon le CSEM.

Un vent de panique mais aucune victime

Les secousses ont provoqué la panique parmi les habitants, affirme le quotidien Hürriyet.

Selon le maire d’Istanbul, Ali Yerlikaya, le tremblement de terre a été ressenti dans les quartiers situés près de la mer de Marmara.
Le séisme n’a fait aucune victime et n’a pas non plus provoqué de destructions, a annoncé l’Agence turque pour les situations d’urgence.

En août 1999, un évènement similaire mais de magnitude 7,5 s’était produit à Izmit, dans la région de Marmara. Ressenti jusqu’à Ankara et Izmir, il avait fait quelque 17.500 morts.