En coordination avec l’Espagne, la police marocaine démantèle un cellule terroriste de Daech

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) du Maroc a démantelé, mercredi 4 décembre, une cellule terroriste partisane de Daech, composée de quatre individus âgés entre 24 et 39 ans. Cette opération a été effectuée en coordination avec la police nationale espagnole, dans le cadre de la coopération entre les services de sécurité du Maroc et de l’Espagne.

En effet, trois des membres étaient actifs dans la région de Farkhana et Béni Nsar (Nador), dont le frère d’un combattant en région syro-irakienne, tandis que le chef de cette cellule a été arrêté simultanément dans la banlieue de la capitale espagnole, Madrid.

Les premiers éléments de l’enquête montrent que les terroristes ont adhéré à des campagnes de propagande faisant l’apologie des actes de Daech, tout en multipliant les appels aux représailles contre la mort d’Al Baghdadi, indique un communiqué.

L’enquête a également établi que les éléments de cette cellule organisaient des réunions de suivi de la situation actuelle en Irak et en Syrie et planifiaient des opérations terroristes en réponse aux appels répétitifs des leaders de Daech, ciblant divers pays du monde, a fait savoir le BCIJ.

Par ailleurs, cette opération a permis la saisie d’équipements électroniques, de téléphones portables, de cagoules, ainsi que de livres et manuscrits à contenu extrémiste, note le communiqué. Quant aux suspects, ils seront déférés devant la justice à l’issue de l’enquête qui se poursuit, conclut la même source

Source : médias marocains