Deux soldats turcs tués près de la frontière syrienne

Deux soldats turcs ont été tués par des obus de mortier tirés sur leur poste à la frontière syrienne dans le sud-ouest de la Turquie, a indiqué jeudi le ministère de la Défense. « Deux soldats (…) ont été tués  par une attaque au mortier visant un poste frontalier, près de la ville d’Akcakale » a précisé le ministère dans un communiqué cité par l’agence Anadolu .

L’attaque s’est produite mercredi 27 novembre . Elle a été menée depuis la ville syrienne de Tal Abyad, que les forces turques et leurs alliés ont prise lors de l’offensive lancée le mois dernier contre les combattants kurdes dans le nord-est de la Syrie

Les forces turques ont répliqué par des tirs en direction de la région d’où l’attaque a été menée mercredi soir, d’après cette même source.

Des sources militaires citées par les médias turcs ont imputé l’attaque aux forces kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), affirmant qu’elle avait été menée depuis la région de Kobane dans le nord-est de la Syrie.

Ankara a lancé le 9 octobre une offensive majeure en Syrie pour éloigner les YPG de sa frontière avant de l’interrompre à la faveur d’accords séparés conclu avec les Etats-Unis et la Russie. En dépit de ces accords, des affrontements sporadiques continuent d’opposer les combattants kurdes aux forces turques et à leurs supplétifs syriens dans le nord-est de la Syrie.

Avec agences