La délégation olympique libanaise refuse de partager le même bus avec la délégation israélienne

liban brésil joSelon plusieurs athlètes israéliens, alors que ceux-ci se rendaient au stade Maracana au Brésil pour participer à la cérémonie d’ouverture des JO, la délégation libanaise aurait refusé qu’ils partagent le même autobus.

La délégation olympique libanaise qui s’est rendue aux JO de Rio 2016 (5-21 août) a refusé que la délégation israélienne monte dans le même bus qu’elle empruntait pour se déplacer vers le stade Maracana, selon le site al-Mayadeen. Une information rapportée également par plusieurs médias israéliens.

« La délégation libanaise a interdit à la délégation israélienne de monter à bord du bus dans lequel elle se trouvait (…), obligeant cette dernière à attendre l’arrivée d’un autre bus », raconte la chaîne libanaise al-Mayadeen.

Selon le président de la délégation libanaise, Salim al-Haj, contacté par la chaine de télévision arabophone al-Mayadeen, la décision a été prise par tous les membres de la délégation de refuser que leurs homologues israéliens ne montent avec eux dans le même véhicule.

«Les organisateurs ont voulu éviter un incident international qui aurait pu dégénérer en affrontement physique, c’est pour cela qu’ils nous ont fait monter à bord d’un autre véhicule», a déclaré un entraîneur israélien au journal Times of Israel.

« J’ai insisté pour que la délégation israélienne puisse monter à bord du bus, en disant que si la délégation libanaise ne souhaite pas se trouver dans le même véhicule en compagnie de la délégation israélienne, elle pouvait descendre du bus en question », a dit Udi Gal au Times of Israel. « Le chauffeur a ouvert la porte, mais à ce moment là, le chef de la délégation libanaise a bloqué la porte avec son corps », ajoute l’entraîneur israélien.

Le 5 août, les 206 délégations nationales se rendent au légendaire stade Maracana pour défiler lors de la cérémonie d’ouverture. Mais un incident a perturbé le voyage de certains athlètes : la délégation olympique libanaise a refusé que la délégation israélienne monte dans le même bus qu’elle pour se rendre au stade.

«J’ai insisté pour que la délégation israélienne puisse monter à bord du bus, en disant que si la délégation libanaise ne souhaitait pas se trouver dans le même véhicule en compagnie de la délégation israélienne, elle pouvait descendre du bus en question», déclaré Udi Gal, le champion de nautisme israélien dans les colonnes du Times of Israel. «Le chauffeur a ouvert la porte, mais à ce moment là, le chef de la délégation libanaise a bloqué la porte avec son corps» a ajouté l’athlète.

Le Comité international olympique ne s’est jusqu’à présent pas exprimé sur cet incident.

Ayant occupé et lancé d’innombrable agressions meurtrières contre le pays du cèdre, depuis son implantation dans la région, l’entité sioniste est considérée comme un ennemi de la nation. Une loi interdit à tous les Libanais de rencontrer des Israéliens à l’étranger, ou de se trouver dans un même endroit avec eux, quelque soit les occasions.

Avec agences