C’est une question de tripes et de viscères que personne ne peut expliquer

jo rio championne tunisienBon, que ce soit bien clair, cette fille a choisi de représenter son pays aux JO. Elle aurait pu en choisir un autre. La France par exemple où elle s’entraîne et qui a contribué à faire d’elle une championne. Il se trouve que c’est aussi le pays de son mari et donc, peut être un peu le sien aussi. Non, elle a choisi la Tunisie. C’est probablement une question de tripes et de viscères. Ces trucs en dépit du bon sens et que personne ne peut expliquer … Elle a gagné et elle a couru embrasser son mari. La barrière qui les sépare symbolise les tabous qu’il y a dans les têtes de ceux que ce baiser a dérangé.
A ceux-là, je n’ai pas envie de dire « moutou bighaydhikom », car je m’abaisserais à leur niveau et je n’en ai pas envie ce soir. Un autre jour peut être mais pas ce soir. Ce soir, j’ai juste envie de leur dire réveillez-vous ou plutôt ressuscitez, si tant est que des morts puissent ressusciter …
A Ines, j’ai envie de dire, don’t care beautiful lady, les nœuds et les barreaux qu’ils ont dans ce qui leur sert de cerveau sont leur problème, pas le tien. Vis ta vie et sache que dans ce pays, il y a des gens qui aiment la vie comme toi. Ne regrettes pas d’avoir croisé le fer pour eux, ne regrette pas d’avoir croisé le fer pour ton pays. Et merci …

Jalel Ben Abdallah

euphorie tunisienne

Ines Boubakri Le Pechoux; Ma très chère, en tant que sportive, journaliste et femme tunisienne, je suis fière de toi et de ce que tu as accompli à Rio.
Je te connais depuis des années et je connais ta mère Hend Zaouali, elle même, grande championne d’escrime et qui a certainement caressé le rêve que tu réalises aujourd’hui grâce à des moyens qu’elle n’a pas eu.
Je suis fière aussi que ton euphorie victorieuse et ta hargne triomphale, tu les a tout de suite tournées vers ton époux et l’homme que tu aimes, lui même, champion dans ce même sport et qui t’a encadré aussi pendant un certain temps.
Ce baiser est un signe, oh combien poignant, qu’amour et réussite vont de pair.
Les refoulés qui n’ont jamais eu de sentiments amoureux et par conséquent pas d’occasions de les exprimer et qui osent, dans un excès de débilités, trouver à redire à cette belle image; je vous dis, moi, Aida Arab et j’assume; allez vous faire foutre, je vous emmerde!

Aida Arab