Belgique : la photo d’un chauffeur de bus qui fait sa prière fait polémique

Une enquête avait été ouverte par la société De Lijn après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une photo montrant un chauffeur en train de faire sa prière « en plein service »

Des membres du Vlaams Belang avaient pris un malin plaisir à diffuser le cliché massivement sur la toile. Filip Dewinter, l’homme fort du parti d’extrême droite, affirmait que le conducteur avait mis son bus sur le côté et fait patienter les passagers pour faire sa prière. Il dénonçait une nouvelle forme « d’islamisation ».

Le parti d’extrême droite Vlaams Belang s’est emparé de cette affaire et a décidé de porter l’affaire devant la justice. D’après cette plainte, le chauffeur s’est arrêté lors du trajet entre Anvers et Berchem, a retiré sa veste De Lijn, posé son tapis de prière au milieu des sièges passagers et fait sa prière pendant une dizaine de minutes.

Mais l’enquête a révélé, en se basant sur les données GPS du bus, que le chauffeur a fait sa prière durant sa pause. « Son trajet n’a pas été interrompu », explique Tom Van de Vreken, porte-parole de la société. « Sa prière a eu lieu durant sa pause, au terminus. Le bus s’est arrêté 10 minutes et est reparti à temps. Nous lui avons parlé et lui avons répété les règles à suivre. Il a assuré qu’il les suivrait », lit-on sur le site de la Gazet van Antwerpen.

De Lijn affirme qu’une enquête est en cours et que de tels agissements sont inacceptables. « Prier dans un bus ou au terminus, et que cela soit visible par tout le monde, n’est pas permis. Cela ne l’est pas non plus pendant le trajet. Le chauffeur sera convoqué afin de lui rappeler les règles de la compagnie. » , explique le groupe dans un communiqué.

Source : Sudinfo.be et médias belges