Bande de nazes, qui discutent l’intérêt de l’État sur les genoux de R.Ghannouchi

nazes tunisieBonjour!
Faut-il sortir de Harvard ou de Cambridge pour comprendre que ..
Faire des courbettes, toucher la main , embrasser le front ou même pincer les fesses de Rached Ghannouchi c’est consacrer la « khilafa », piétiner l’État et détruire la république.
C’est le moment de se rendre compte que le temps de مر له بكسوة و ألف دينار et de وضحك حتى استلقى على ظهره est bien passé.
Nous sommes en 2016, les pratiques moyenâgeuses du pouvoir sont mortes à jamais sauf peut-être dans la tête de certains arrivistes, girouettes de leur profession, qui tournent avec le vent et s’orientent suivant l’odeur de l’argent sale et du pouvoir infect.
Ces sportifs « boudinar » qui sont allés solliciter Rached Ghannouchi pour les aider à placer l’un des leurs au Ministère du Sport ou pour déloger une personne « jet’hom 3al 3ine el 3oura » ont cumulé l’incompétence, l’ignorance et le trafic d’influence comme bagage pour soutenir la jeunesse et faire évaluer le sport en Tunisie.
Rached Ghannouch n’a jamais été un rempart contre la mauvaise gouvernance, il est la consécration du chaos et de la négation du progrès.
La prostitution politique est une soumission dont on ne se relève jamais. Pratiquée par des sportifs censés avoir un esprit saint (dans un corps saint), elle donne la preuve d’une imbécilité et d’un amateurisme dignes des miliciens qui ont certes un corps qui tient la route mais qui ont perdu l’esprit et le raisonnement avec.
Nommer Majdouline Charni au Sport a eu au moins le mérite de débusquer une bande de mercenaires qui, sous couvert de nationalisme et d’amour du sport, œuvrent uniquement pour s’arracher quelques privilèges personnels et surtout pour la destruction des structures de l’État.
Bande de nazes, on ne discute pas l’intérêt de l’État sur les genoux de Rached Ghannouchi à moins qu’on aime les mains baladeuses d’un grossier personnage!
Bonne journée.
!..AH..!
PS: je vous conseille l’excellent billet ( lire ci-bas ) à ce sujet de mon ami Mounir Charfi.

Ali Gannoun

Rached Ghannouchi a reçu des « sportifs » devenus affairistes avec les Trabelsi, Ben Ali et Cie afin de discuter de l’avenir de Majdouline cherni. Il parait qu’ils sont plus compétents qu’elle. Zied Tlemceni, hend chaouch ou Ben Aissa Maher sont devenus experts en lèche-bottisme. Eh bien moi, je préfère « couffiner » en disant que majdouline sera un bon ministre des sports. Je le pense donc je la suis!