Bande de connards, avouez que ce qui vous troue le cul, c’est sa tenue !

habiba ghribi emmerde les connardsJe parcoure mon mur d’actualité et je m’effare des commentaires des détracteurs. Ils se croient fins et subtils en plaçant le débat sur le plan de la comparaison de la carrière de Habiba Ghribi à celle de Michael Phebs ou à celle de Carl Lewis. Quel argument imparable que de dénigrer une championne, oui championne ne vous en déplaise, parce qu’elle n’a pas rapporté à son pays autant de médailles que Phebs ou Lewis ! Parce qu‘elle n’était pas au meilleur de sa forme ou tout simplement parce que la roue tourne et qu’à 32 ans, elle n’est plus en mesure d’en rapporter. Phebs et Lewis sont américains. Un pays qui fabrique des champions à tour de bras, en sport, en littérature, en sciences, en arts, … Ils savent faire là bas. Ils sont même les meilleurs dans ce domaine.
Habiba a le mérite d’être une vraie championne dans un pays où le sport national est le dénigrement. S’il y avait des jeux olympiques du dénigrement, nous serions probablement les meilleurs.
Mais entre vous et moi bande de connards, avouez que ce qui vous troue le cul, c’est sa tenue !

#Je_Suis_Habiba_Et_Je_Vous_Emmerde 

Jalel Ben Abdallah