Amel Karboul tranche : Trois ministres seront présents au pèlerinage de la Ghriba

conférence de presse amel karboul pélérinage ghribe djerba tunisieعلى هامش الندوة الصحفية التي إنعقدت اليوم 25 أفريل 2014 بمقر وزارة السياحة ، صرحت السيدة أمال كربول وزيرة السياحة ان مستوى الحجوزات لهذا الموسم يعتبر إيجابيا بفضل تكاثف جهود كل المتدخلين في القطاع

ومن جهة اخرى قالت ان نجاح الموسم السياحي الحالي رهين تحسين جودة الخدمات السياحية بالوحدات الفندقية والتركيز على نظافة المحيط خاصة بالمناطق السياحية علاوة على تنويع طرق الترويج للوجهة السياحية التونسية

وفي السياق ذاته، أكدت السيدة أمال كربول على ضرورة تأمين موسم الحج للغربية، وضمان نجاحه عبارة عن رسالة طمأنة مفادها أن الوجهة التونسية أمنة ولا داعي للخوف من زيارته

Lors de sa conférence de presse tenue, ce vendredi 25 avril  à Tunis, la ministre du Tourisme, Amel Karboul a  annoncé dans le cadre des préparatifs de la saison 2014 :

– Le renforcement des contrôles et la mise en place d’un programme commun qui vise à l’amélioration de la qualité des services et de leur temps d’exécutions

– La préparation de la réglementation relative du transport touristique terrestre en partenariat avec tous les intervenants

–  Des formations destinées aux guides touristiques, aux chauffeurs des agences de voyage, aux départements de sécurité des hôtels

–  Le renforcement des programmes de promotion sur les grands marchés européens comme la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Angleterre et la Russie

–  Le renforcement du tourisme intérieur afin d’encourager les agences de voyage locales à commercialiser les destinations tunisiennes

Amel Karboul espère accueillir 12 millions de touristes d’ici 2020.

Le pèlerinage à la Ghriba : Trois ministres seront présents 

La ministre qui est ,avec son confrère Ridha Sfar de la sécurité , au centre d’une polémique orchestrée par des députés du mouvement islamiste Ennahdha et leurs pions à l’Assemblée constituante , suite à une autorisation d’entrée  en Tunisie accordée à des Israéliens, a déclaré, en guise d’introduction à son allocution, qu’elle allait anticiper la question des journalistes présents. Elle a, en effet, déclaré qu’elle laisse aux politiciens le soin d’évoquer la chose politique, car « nous, nous sommes venus pour travailler », a-t-elle affirmé .

«Les pèlerins israéliens se sont toujours rendus en Tunisie et effectué le pèlerinage à la Ghriba, sans que cela provoque une polémique», a-t-elle rappelé . Et d’ajouter: «Les députés veulent nous auditionner ? Nous répondrons à leurs questions. Mais comme je l’ai déjà précisé, il serait préférable de laisser la politique aux politiciens. Nous sommes là pour travailler»

Mme Karboul a rappelé, ensuite, l’importance de la réussite du pèlerinage juif à la synagogue Ghriba à Djerba et son impact direct sur  la saison touristique en Tunisie. Elle a ajouté qu’une coordination a été faite, entre son département , le ministère de l’Intérieur et celui des Affaires religieuses, afin d’assurer le bon déroulement de ce rendez-vous annuel de la communauté juive à l’île de Djerba.

Mme Karboul a annoncé que le ministre des Affaires religieuses, Mounir Tlili, prendra part à l’événement, le 16 mai, le ministre de la Culture, Mourad Sakli, s’y rendra le 17 mai et qu’elle s’y rendra, à son tour, le 18 mai. « Ceci est une poursuite d’une tradition commencée par des représentants des gouvernements précédents », a-t-elle tenu à préciser .

La ministre a rappelé le malentendu qui a eu lieu lorsque des Israéliens venus en Tunisie dans le cadre d’une croisière ont été empêchés de descendre le mois dernier, ce qui a provoqué une vive réaction de l’opérateur en annulant purement et simplement la destination Tunisie . « Nous avions été, alors, interrogés par des tours- opérateurs au sujet des entrées de ce genre, notamment lors de la Ghriba.

Nous avons alors été nous renseigner sur les procédures à respecter auprès des ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur. Ils nous ont renvoyé des procédures en nous précisant que celles-ci relevaient davantage des traditions que d’une législation claire et de procédures officielles », a précisé la ministre.

« Partant du principe que nous sommes un gouvernement prônant la transparence et la clarté, nous avons voulu aller vers la formalisation de procédures jusque-là traitées d’une manière officieuse » a ajouté Mme Karboul. « Je travaille depuis 18 ans et j’ai toujours utilisé l’écrit comme moyen d’échange. Je ne comprends donc pas cette procédure qui n’a pour vecteur que des paroles », a lancé la ministre.
Amel Karboul , franche et directe , a insisté que « l’important est de sauver la saison et de sortir de la crise et de la misère que connaît le tourisme en Tunisie ».