À la clinique ,fermez votre gueule et circulez il n’y a rien à voir …

erreur médicale rim kefi tunisieLa cigarette peut nuire à la santé, la clinique tue assurément.

Rim Kefi vient de succomber aux coups et blessures chez madame clinique machin-chose. Parce que Madame Clinique la-bourse-ou-la-vie a décidé de l’empêcher de voir le soleil de cet été, de l’été suivant et de tous les étés à venir. Madame clinique la-bourse-ET-la-vie vous demande de fermer votre gueule et de circuler. Fin de l’histoire.
Si vous voulez rester en vie en Tunisie, évitez de tomber malade … fuyez bonnes gens ! Les 81 cliniques tunisiennes sniffent l’odeur du sang à 2450 kms..Suivez ma géographie.
Dire que la mort brutale de Rim kefi est un fait divers revient à dire que l’assassinat officiel des honnêtes citoyens, couvert par l’omerta clinique, est un fait divers. Le Juge Falcon lui-même aurait crié A bas le syndicat du crime !
C’est dans ces circonstances Dreyfusiennes que l’injustice mortifère prend sa dimension nationale.
Parce que derrière ce meurtre il y a un syndicat puissant. Suffisamment puissant pour menacer le pouvoir d’implosion.
Tenez…Mettez un général à la tête d’un hôpital et c’est le pays entier qui est à terreur et à sang. On ne badine pas avec la centrale toute puissante … ni avec un voyou syndiqué à la tête des enseignants, grassement payé pour se tourner les pouces, en attendant de foutre le feu à la baraque.
Circulez y a plus rien à voir …
Alors quoi ?
Le corporatisme le plus abject se marie très bien avec le syndicat de la terreur.
Cela vous donne exactement ce qu’il faut : une clinique qui ne répond ni devant dieu ni devant son secrétaire autoproclamé
Déjà que vous payez au prix fort, y compris la bouteille d’eau que vous ne boirez jamais parce que vous attraperez la crève avant, avant même votre admission pour la charcuterie.
Parce que dans l’esprit clair et conséquent du Batroun invisible de cette clinique-abattoir, si vous crevez sous l’opération, il faut qu’elle soit payée au dernier centime avant de livrer votre corps à la morgue. Payez d’abord, crevez après !
Le bon dieu l’a voulu !
L’argument massu des intégristes à la noix est sans appel : sourate le butin verset 17 « Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais, ce n’est pas toi qui lançais mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part! Allah est Audient et Omniscient. »
Jamais un intégriste ne lèvera la voix pour dénoncer un meurtre dans une clinique ! La mort est sacrée. Pas la vie.
Quel beau ménage à trois ! Le syndicat du crime au service des nababs eux-mêmes au service de la horde islamisteuse..
Il reste heureusement la justice indépendante …
Cependant qu’elle n’est pas au rendez-vous non plus !
Pour faire condamner une clinique, il faut se lever à minuit. Le parcours du combattant peut durer une génération et couter une bonne dizaine de fortunes.
Ne pas diagnostiquer une péritonite n’est à la portée de n’importe quel analphabète … il faut passer une vie en Arabie ou chez les talibans pour y arriver et encore.. Il faut faire un cours complet de théologie à Riadh pour être sur de devenir complètement tordu.
Car la péritonite infectieuse se déclare avec des cris de douleur à réveiller les morts et une poussée de fièvre visible au toucher des draps..si on passe à coté il faut vraiment faire l’effort pour y arriver..
Et dans les éléments de médecine en première on vous dit ouvrez d’abord réfléchissez après ! il y a urgence absolue.. Parce qu’avec une péritonite on crève en parlant.
Passe encore la bêtise de percer les boyaux comme un charcutier livré à un exercice de neurochirurgie non assistée.
Le fait de ne pas s’empresser, sans délai, d’opérer est aussi criminel que d’écraser un passant parce qu’on est daltonien. Ou bien parce que …on fait peu de cas de la vie humaine … je m’affolerais même pour le chat de mon voisin …
Mourir dans une douleur atroce et prolongée sous le regard d’un Merdecin impuissant … au figuré comme au propre … L’ire !
Car, à attendre que le sujet se relève sain et sauf de lui-même c’est comme si vous lâchiez un aveugle au milieu de l’autoroute de la Marsa et espérer le ramasser en une seule pièce. Ce n’est pas le chauffard de l’interurbain qui vous démentira
Rim Kefi est victime d’incompétence. Mais Rim Kefi est victime d’empêchement d’une assistance !
Le tueur en série en blouse blanche en a vu d’autres. Il prendra le temps ce soir de déguster lentement son dessert avant d’aller pioncer au bout d’une journée fructueuse en pensant à la couleur du marbre de sa nouvelle villa d’été. Au suivant.
Ah ces cliniques !
J’ai vu un tas d’immondices en putréfaction avancée.. c’est très puant.. C’est très clinque

Par Zakaria Bouker