« 40 mosquées bourrées d’armes » assure le secrétaire général du syndicat des cadres et agents des mosquées

terroriste mosquée fath tunisLe secrétaire général du syndicat des cadres et agents des mosquées, Fadhel Achour a indiqué lors de l’émission « Midi Show » sur Mosaïque FM du mercredi 1er juillet que les opérations de perquisitions menées par les forces de sécurités dans les différentes régions du pays ont permis de découvrir des armes dans 40 mosquées.

Il a accusé le ministre nahdhaoui Noureddine Khadmi ( en photo d’en haut ) d’avoir fermé l’oeil et laissé faire ainsi que plusieurs associations d’être derrière le financement occulte des terroristes . »Ces mosquées bourrées d’armes se trouvent dans plusieurs villes tunisiennes y compris dans la capitale » à-t-il précisé

Fadhel Achour a indiqué que 190 mosquées ont été bâties depuis la révolution dont 90 ont contacté les autorités pour régulariser leurs situations. Les chargés des 100 mosquées restantes, dont 80 qui diffusent des discours takfiriste incitant à la violence, refusent toujours de se soumettre à l’autorité de l’Etat.

Fadhel Achour a affirmé également que la situation aurait pu être plus difficile sans l’intervention du ministère de l’intérieur qui a favorisé la récupération de certaines mosquées. Il a ajouté que gouvernement de Mehdi Jomaâ avait promis de mettre fin à ce problème en 90 jours mais il n’a pas tenu ses promesses.

Il a ajouté que pendant le mandat de Noureddine Khadmi, plusieurs prédicateurs et imams ont été nommés dans plusieurs mosquées et que plusieurs de ces individus font partie de la mouvance salafiste et certains d’entre eux ne reconnaissent même pas l’école malékite.

Cliquez pour écoutez la déclaration sur Mosaïque FM