Une heure d’arrêt de travail respectée dans tous les hôpitaux publics

Tout le personnel de santé dans le secteur public a observé, ce jeudi, une heure d’arrêt de travail ( de 9h à 10h ) pour protester contre la détention de leurs collègues de l’hôpital régional Hédi Chaker à Sfax et dénoncer les manières utilisées par les autorités afin d’étouffer le droit syndical.

Les 18 et 20 juillet, l’établissement a été le théâtre d’accrochages entre des employés de l’hôpital et les forces de l’ordre. Ces évènements se sont déroulés quand la police est intervenue pour évacuer les lieux des sit-inneurs et permettre au nouveau directeur de l’hôpital ( un islamiste d’Ennahdha au pouvoir ) de rejoindre son bureau.

Le secrétaire général de la fédération de la santé relevant de la centrale syndicale (UGTT) a déclaré à la TAP que ce mouvement de solidarité a été exécuté suite à l’inculpation d’un nombre de syndicalistes et employés de l’établissement.

« Par ce mouvement de protestation nous voulons attirer l’attention de tous nos collègues dans les différents établissements de santé, sur la gravité de ce qui se passe aujourd’hui à l’hôpital Hédi Chaker», a-t-il lancé.

Le bureau exécutif de la centrale syndicale UGTT et la fédération générale de la santé avait appelé en début de semaine tous les agents de santé à observer un sit-in, au cas où leurs collègues ne sont pas mis en liberté