Un peu d’argent sur Facebook pour plus de popularité

Payer pour attirer l’attention : une option qui pourrait se généraliser sur Facebook. Le réseau social aux 900 millions d' »amis » a mis en place une version test pour les seuls utilisateurs de Nouvelle-Zélande.

L’intérêt ? En moyenne 16% seulement de vos amis sur Facebook voient vos mises à jour. La fonctionnalité « Highlight », littéralement « surligner », vous permet de sélectionner une publication importante pour la mettre en avant… moyennant finance.

En gros, un moyen de vous assurer que vos dernières photos de vacances ou celle de votre nouveau chien soient vues par tous vos amis. Concrètement, vos mises à jour seront visibles plus haut dans le fil d’actualité et plus longtemps. Une option qui a donc un prix : entre un et deux dollars par mise à jour, selon l’importance que vous souhaitez lui accorder. La mention « Highlight » sera alors visible à côté des boutons « J’aime » et des commentaires.

Actuellement les algorithmes de Facebook déterminent ce qui est dans le fil d’actualité en fonction du nombre de personnes qui ont aimé et commenté une mise à jour. Ils intègrent également la proximité (relationnelle) que les personnes ont entre elles. Autrement dit, plus vous communiquez avec une personne, plus vous avez de chances de voir ses publications. Encore en phase d’expérimentation, aucune date n’a cependant été donnée concernant la date de diffusion mondiale de cette fonctionnalité.

Un tournant pour Facebook avant son introduction en Bourse
L’existence d’une telle fonctionnalité représente pour Facebook un tournant osé, si ce n’est dangereux. Le dicton de Facebook « C’est gratuit (et ça le restera toujours) » risquerait en effet d’être un peu compromis. Pour le blog américain TechCrunch, spécialisé dans le web 2.0, « Facebook joue avec le feu. Le service a toujours été gratuit pour les utilisateurs et le fait de payer pour être populaire pourrait rebuter, en particulier ses plus jeunes et plus modestes utilisateurs qui ne voudraient pas s’offrir un tel narcissisme ».

Un porte parole de Facebook sur BBC News a voulu se montrer rassurant. Il a déclaré que la fonction « Highlight » était destiné à « évaluer l’intérêt des personnes pour cette méthode de partage avec leurs amis. Nous testons constamment de nouvelles fonctionnalités sur le site ». Une évolution comme une autre en somme. Dans le passé, Facebook avait d’ailleurs déjà créé une application quelque peu similaire. Nommée Reach Generator, elle permettait aux marques de payer pour promouvoir leurs publications et s’assurer d’avoir une audience plus large.

La nouvelle idée de Mark Zuckerberg intervient à quelques jours de l’entrée en bourse de Facebook, prévue le 18 mai. Le réseau social espère ainsi être valorisé à 96 milliards de dollars. La mise en place de cette fonctionnalité serait en effet une nouvelle source de revenus. Non négligeable pour rassurer les investisseurs.