Slim Chaker : « la Tunisie commence à maîtriser les phénomènes du terrorisme et de la contrebande »

douane tunisieLa Tunisie commence à maîtriser les phénomènes du terrorisme et de la contrebande, a affirmé lundi, à Gammarth (banlieue nord de Tunis), le ministre des finances Slim Chaker .

La douane tunisienne a pu après le lancement du programme de réforme 2016/2020, étendre son autorité à tout le territoire tunisien et pas uniquement aux points frontaliers, ce qui lui a permis de saisir en avril dernier, 5 millions de dinars de devises de contrebande et 500 mille litres d’essence, outre des quantités importantes de cigarettes et de médicaments, a-t-il dit, en marge d’un atelier régional sur la lutte contre la contrebande et le terrorisme.

Et d’ajouter que la contrebande et le terrorisme se développent aussi dans les villes et les villages, d’ou la nécessité d’interventions préventives et la maîtrise de l’information et des moyens d’intervention efficaces et modernes.

Le programme de modernisation de la douane adopté par un conseil ministériel, depuis 2015, prévoit l’extension de la représentation de la douane à travers les bureaux régionaux aux différents gouvernorats du pays au lieu de 8 bureaux auparavant, a –t-il rappelé.

Les 500 millions de dinars alloués à ce programme serviront à l’acquisition de scanners, de voitures et motocycles rapides ainsi que des hors- bord et des armes en plus du lancement du programme de mise à niveau des ressources humaines portant sur 8000 agents.

Selon le ministre, une coopération nationale et internationale dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et la contrebande, de manière générale, sera le meilleur moyen pour contrer ces fléaux. D’après ses propres termes dans une déclaration à Jawhara.FM « le meilleur moyen d’avoir de bons résultats et de faire des progrès s’illustre dans l’échange d’information, dans l’établissement d’un transfert de savoir faire et dans l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication » rappelant que la législation tunisienne est en concordance avec celles des autres pays.

Selon le secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) Kunio Mikuriya, il n’existe pas de solutions radicales à la contrebande ce qui nécessite la planification à court et moyen termes et la conjugaison des efforts des pays membres aux niveaux bilatéral et multilatéral, outre le développements des lois pénalisant ce phénomène.

En marge de cette manifestation qui se poursuite jusqu’au 27 mai 2016, un hommage a été rendu aux agents de la douane qui ont pu mettre en échec des opérations importantes de contrebande de quantité d’or, de devises et de produits dangereux .