Philippine : une loi oblige les étudiants à planter des arbres pour obtenir leur diplôme

En un siècle, la superficie forestière de l’archipel est passée de 70% à 20%.

Élèves du primaires au supérieur, ils devraient bientôt avoir pour obligation de planter au moins dix arbres s’ils veulent obtenir leur diplôme. C’est ce que dispose une loi votée par la chambre des représentants de Philippine le 15 mai 2019, intitulée «Loi sur l’héritage de la remise des diplômes pour l’environnement», et qui devra encore être validée par le Sénat.

10 arbres par diplômé

Ceux qui supportent cette loi la considèrent comme un moyen d’impliquer la jeunesse philippine, bon gré mal gré, dans la lutte contre le dérèglement climatique, tout en reverdissant l’archipel.

Cette loi obligerait chaque étudiant, de l’école primaire à l’université à planter 10 arbres minimum pour obtenir leurs diplômes ! Et si l’on en croit les éléments donnés par le gouvernement philippin, pas d’arbres plantés, pas de diplômes en poche…

«À cette fin, le système éducatif doit être un lieu où l’on propage l’idée d’un usage éthique et durable des ressources naturelles chez les jeunes afin de garantir la culture d’une citoyenneté socialement responsable et consciente», peut-on lire dans le projet de loi, rédigé par le député Gary Alejano, membre du Magdalo Party-List, un parti représentant les retraités des forces de l’air.

Cette nouvelle mesure pourrait voir 175 millions d’arbres replantés chaque année