Bientôt, Souad Abderrahim pompera dans les poches des retraités

Scandalisé

Souad Abderrahim , Madame le maire de Tunis, outre les avantages en nature, voiture, carburant, etc, toucherait 10 milles dinars par mois ya bouguelb, soit le salaire d’un ministre, celui d’un secrétaire d’Etat et de 3 smicards réunis. La philanthropie du gouvernement est une pure provocation par ces temps difficiles. Qu’est ce qu’elle va faire madame le maire islamiste nahdhaoui pour mériter un salaire de la sorte ou est ce qu’ennahdha qui gouverne se permet il toutes les largesses ? En tout cas cette insolente rémunération me gène beaucoup. Ladite privilégiée va pouvoir faire prévaloir ses droits à la retraite dans 5 ans et bénéficier au minimum de 50% de son salaire soit une pension de 5 milles dinars à vie sans jamais verser comme les salariés des décennies de cotisations.

MM les généreux chef du gouvernement et ministre des affaires sociales ne ratent jamais les occasions pour menacer les retraités et leur dire que les caisses sont vides et que l’Etat verse mensuellement plus de 85 milliards pour payer les pensions. Voilà la bonne gestion de ce gouvernement des gladiateurs qui distribue gracieusement à gauche et à droite l’argent des contribuables et n’hésite pas à engraisser sans compter les protégés nahdhaouis tout en menaçant les tunisiens qui avaient versé régulièrement leurs cotisations avec un dinar fort pour être rétribué avec un dinar de pacotille face à une inflation réelle de plus de 30% depuis le début de l’année 2018.

C’est ce cynisme répugnant qui me fait détester toute la soi-disant classe politique qui croit être plus intelligente que le peuple démissionnaire qui est en train de le mener à sa perte depuis 7 maudites années. Par ailleurs madame le maire palpera les millions tandis que l’armada des conseillers municipaux qui l’entourent sont considérés comme des volontaires ou des militants ne touchant pas un centime. Or nous savons tous que ces conseillers gèrent des dossiers sensibles dans tous les secteurs. Bonjour la corruption. Monsieur le jeune chef du gouvernement prétend combattre la corruption. Il faut savoir ce que l’on veut. Drôle de démocratie à la tunisienne.!!!

Ezzeddine Zayani