Syphax Airlines reste clouée au sol

Le vol de « Syphax Airlines » à destination de Paris a accusé dimanche un retard de trois heures depuis son départ de l’aéroport Djerba-Zarzis, le personnel de Tunisair ayant refusé d’accomplir les formalités d’embarquement.

Une grande colère a agité les 150 touristes, qui devaient embarquer sur ce vol prévu à 7 heures du matin.

Les autorités de tutelle et les structures syndicales sont intervenus pour régler le problème sous réserve que des négociations soient engagées entre les deux compagnies dans les plus brefs délais.

Joint au téléphone par la correspondante de l’agence à Medenine, le Président-Directeur général de Syphax airlines Mohamed Frikha a indiqué que cet incident, le deuxième depuis cet aéroport, « vise à entraver un important projet qui permettra d’impulser l’économie nationale ».

 

Pour le responsable syndical à l’aéroport de Djerba Zarzis, Nabil Rihane ce mouvement vise à attirer l’attention des autorités de tutelle sur une situation de concurrence déloyale.
« Nous ne sommes pas contre la présence de la compagnie Syphax mais plutôt contre la concurrence déloyale et l’absence d’un programme commercial clair de cette compagnie », a-t-il soutenu.

« Syphax Airlines s’est positionnée sur l’un des marchés traditionnels de Tunisair et a adopté des tarifs réduits », a-t-il noté, évoquant aussi des soupçons concernant des fuites de listes des clients fidèles de Tunisair en faveur de ce nouveau transporteur privé.