Syrie : de nouveau , Daech encercle Palmyre

orchestre russe à palmyre libérée syrieUne semaine après avoir célébré la «libération» de Palmyre, les troupes syriennes se retrouvent assiégées autour de la cité antique, dans laquelle la Russie a installé une base opérationnelle, équipée d’un système de défense antiaérienne.

Une semaine après avoir célébré en grande pompe avec son allié russe la reprise de Palmyre, la cité antique ( classée patrimoine mondial par l’UNESCO ) située dans le désert est quasiment encerclée de tous les côtés par les combattants djihadistes du groupe terroriste Daech.

À l’issue d’une attaque lancée mardi à partir de l’est de Homs, ceux-ci sont parvenus à couper la route principale entre Palmyre et Homs, près de l’aéroport militaire de Tiyas. Il s’agit de la plus importante offensive menée par Daech depuis que Palmyre, a été reprise par Damas et ses alliés russes le 27 mars. De violents combats ont lieu entre les deux camps dans le secteur.
Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme ( OSDH ) basé à Londres et cité par la chaîne France24 , les djihadistes sont positionnés à 40 km à l’ouest de Palmyre, 25 km à l’est, 10 km au nord et 12 km au sud. Il n’y a que la partie sud-ouest de la ville qui ne soit pas encerclée par Daech.
Il s’agit d’un sérieux revers pour Damas face à ses ennemis djihadistes qui mènent une guerre extrêmement mouvante dans le désert, faite de harcèlement contre l’armée, avant de se retirer lorsque celle-ci contre-attaque.
Le drapeau russe flotte sur la base aérienne

Non loin de Palmyre, l’aviation syrienne a bombardé les positions de Daech autour du champ gazier de Chaer, au nord-ouest de la cité antique, capturé la semaine dernière par les djihadistes. Dans la province de Homs encore, un soldat russe a succombé à ses blessures infligées il y a deux jours par des tirs de rebelles, a annoncé Moscou.

Il y a une semaine, un célèbre chef d’orchestre russe, Valeri Guerguiev, avait dirigé un concert symphonique dans l’amphithéâtre de la cité antique de Palmyre, retransmis en direct par la télévision publique russe. Des centaines de spectateurs s’étaient massés sur les gradins, parmi lesquels des soldats russes, des journalistes, des dignitaires religieux et des habitants de la ville, dont des enfants. Le lendemain, un autre concert fut organisé à Palmyre par le gouvernement syrien.
Cette offensive de Daech contrarie les plans de Damas et de ses alliés. Ceux-ci comptaient avancer plus à l’est pour s’approcher à terme de la ville de Der Ezzor, contrôlée en grande partie par des djihadistes.

Pour sécuriser le site de Palmyre, des forces russes ont installé récemment une base opérationnelle équipée d’un système de défense antiaérienne. Selon une vidéo diffusée le 7 mai par l’agence AFP, l’emprise russe sur laquelle flotte le drapeau de la Russie serait située à 1,5 km à l’ouest des ruines de Palmyre. Le système anti-défense russe Pantsyr-S1 était visible sur la vidéo, ainsi qu’au moins trois BTR-82A et trois BTR-80, des véhicules blindés de transports de troupes, ce qui laisse penser qu’une unité de combat russe a été déployée sur le site de Palmyre.

Ces derniers mois, Daech a dû reculer dans le nord-est de la Syrie, perdant notamment la ville de Chedadeh aux combattants kurdes du PYD, avant de regagner du terrain récemment au nord d’Alep dans un village près de la frontière turque. Mi-avril, les djihadistes ont également renforcé leurs positions dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, à moins de 10 km du centre de Damas.