L’intégration des enfants à besoins spécifiques demeure insuffisante en Tunisie

Une journée d’étude sur l’éducation des personnes à besoins spécifiques a été organisée ce mardi, à Tunis, avec la participation de spécialistes dans le domaine éducatif, de plusieurs associations et d’organisations, oeuvrant dans ce domaine.

Cette journée s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations issues de la conférence nationale sur la réforme du secteur éducatif, tenue en mars dernier.

Les participants ont évoqué l’intégration des personnes à besoins spécifiques dans les écoles à la lumière de quelques expériences réussies, s’appuyant sur des données scientifiques et cognitives.

La représentante de l’UNICEF à Tunis, Maria Louisa Fornara a indiqué que cette rencontre examinera les questions relatives à la prise en charge des enfants à besoins spécifiques dans le secteur éducatif, afin qu’ils bénéficient de ce droit, conformément aux conventions internationales.

« Malgré les efforts déployés en matière d’encadrement des jeunes, l’intégration des enfants à besoins spécifiques dans les écoles demeure insuffisante », a-t-elle affirmé.

De son côté, le ministre de l’Education Abdellatif El Mekki a relevé la nécessité de conjuguer les efforts de toutes les parties concernées : ministères, organisations et associations afin de prendre en charge les personnes à besoins spécifiques.

Les participants aux travaux de cette journée d’étude ont insisté sur la nécessité de réviser les programmes éducatifs pour enraciner « le principe de l’école pour tous » et favoriser un climat favorable à l’intégration des personnes handicapées dans le système éducatif.