Dieu , que la Tunisie profonde est belle !

nejiba hamrouniElle ne lâche pas, elle ne lâche rien, son combat de la dernière énergie est héroïque. Nejiba Hamrouni est désormais l’héroïne de Tunisie.
Cela fait plus de quarante ans que je n’ai pas vu ce regard.
Devant le sas des soins intensifs, la famille Hamrouni se relaie depuis bientôt quatre jours et quatre nuits, ne répondant qu’à la voix de l’espoir. Ce regard du sud tunisien inégalable vous rappelle que ce morceau de la Tunisie compte encore des braves. Un regard authentique, sincère, humain, généreux et plein d’attention et de modestie. Je croyais que ces qualités avaient disparu avec l’atomisation de la famille, l’urbanisme et l’urbanité égoïstement bâtis sur l’intérêt et l’individualisme pathogènes. On vous reçoit avec beaucoup d’égard chez les Hamrouni à vous rendre petit devant autant de bienséance…en dépit de la douleur qui les ravage en silence.
On comprend alors le siège de la grandeur de cette dame et les sources de la force de son esprit. Najiba , puise dans ce creuset à la fois patriotique et droit les raisons de son engagement de militante de haut rang .
Que l’on ne s’y trompe pas. La modestie cache une grandeur inégalable. Parce que Najiba a su rester cette force tranquille face aux tentations et aux pressions depuis ses premiers pas dans ce métier de journaliste. Un métier qui peut vous rabaisser aux abysses comme il peut vous hisser aux premières pages radieuses de l’histoire.
C’est tout naturellement qu’elle s’est vue occuper le plus haut rang du journalisme qu’elle a honoré par son courage et son caractère meneur et inflexible.
Malgré son jeune âge, son parcours est éloquent. Nejiba a multiplié les actions de militantisme quelques fois spectaculaires et bien souvent peu visibles. Elle souffrait de l’ingratitude en silence. Jamais elle n’est tombée dans la médiocrité des invectives ni dans la facilité des contrecoups. Najiba est élégante jusque dans ses propos.
Sans ostentation, ni arrogance la belle tunisienne brille par sa sobriété et son naturel désarmant. Elle trouve les mots justes simples et clairs pour signifier le mal. Ce mal qui fait vaciller plus d’un, la lionne de la steppe le dénonce avec calme et sérénité.
Je viens de comprendre que la Tunisie profonde est belle.

Zakaria Bouker