Cheb Khaled condamné pour plagiat du carton raï « Didi »

CHEB-KHALED rai plagiaLe franco-algérien Cheb Khaleb , Roi du raï , a été condamné vendredi dernier , 3 avil , par le tribunal de grande instance de Paris pour avoir plagié la musique d’un auteur algérien, Cheb Rabah, pour la composition de son plus gros tube international, « Didi », rapporte la presse française .

« C’est un succès qui reposait sur un mensonge », a commenté Me Jean-Marie Guilloux, avocat de Cheb Rabah. L’avocate de Cheb Khaled, Me Laurence Goldgrab, a annoncé son intention de faire appel du jugement.

Son tube Didi aurait été emprunté à Cheb Rabah, un chanteur algérien. La justice française a estimé que la composition appartenait uniquement à ce chanteur et a condamné Cheb Khaled à payer des frais de réparation, pour préjudice moral. Désormais seul Cheb Rabah détient la paternité de l’oeuvre au niveau légal.

La chanson Didi avait connu un succès planétaire en 1992, au Maghreb mais aussi dans de nombreux pays arabophones. L’album contenant ce tube faisait partie du top 50 des albums les plus vendus en France

Le tribunal a notamment condamné Cheb Khaled, né à Oran en 1960, à restituer à Cheb Rabah les droits d’auteurs perçus pour la composition musicale de l’oeuvre « Didi », commercialisée à partir de 1991, au titre de son exploitation dans le monde, mais pour une période postérieure à juin 2003 en raison d’une prescription partielle.

Le chanteur a également été condamné à payer à Cheb Rabah une somme de 100.000 euros, en réparation de son préjudice moral, et une somme de 100.000 euros, en réparation des atteintes à son droit moral d’auteur. Le tribunal a en effet considéré que Rabah Zeradine, dit Cheb Rabah, compositeur, auteur et interprète de raï, avait perdu une chance de gagner en notoriété importante du fait du succès de la chanson.

Khaled chante Didi

Le tribunal a enfin ordonné à la SACEM (société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) « de modifier toute sa documentation » concernant la chanson Didi pour faire désormais bénéficier Cheb Rabah d’une part des droits de reproduction mécanique et d’exécution publique « en tant que seul compositeur » de l’oeuvre.

La chanson « Didi » a connu un grand succès dans les pays arabophones et sur plusieurs continents, notamment en Europe où il est entré dans le haut des hit parades en France, en Belgique, en Espagne et en Asie. La chanson a également été utilisée dans un film de Bollywood et a été jouée lors de la cérémonie d’ouverture de la coupe du monde de football en Afrique du Sud en 2010.

Considéré comme « le roi du raï », Khaled Hadj Brahim Khaled, dit Cheb Khaled, a été le lauréat de nombreux prix prestigieux et a vendu plusieurs dizaine de millions d’albums à travers le monde.

Qui est cheb rabah ?

Cheb Rabah, de son vrai nom Rabah Zeradine, né le 25 septembre 1962 à Alger, est d’origine kabyle. Dès l’âge d’une année, il se retrouve à Oran où il effectue ses études avant de s’arrêter en deuxième année secondaire. Il s’oriente vers la musique en fréquentant les salles des fêtes et les complexes touristiques.

Après la troupe « Les Dreams » (Les rêves) qu’il constitua au milieu des années 70 et après la sortie de sa première cassette en 1986, il arrête durant trois années avant de reprendre et comptabiliser jusqu’en 1996, 14 cassettes. Son père n’avait su qu’il était chanteur que trois ans avant sa mort survenue en 1991. Parmi ses 14 productions, seule la première, réalisée avec les éditions de Saïd Dadouche, a bien marché.

Définissant son style comme du « Raï mélangé avec de l’Algérois », Cheb Rabah qui émigra en France, en 1990, et travaillant dans un restaurant, enregistre son dernier album intitulé « Ki nkoune maâk » chez Dadouche, en décembre 1996. Ce dernier, présentant musicalement comme un métissage des musiques et rythmes (La world Music), a été produit avec la collaboration de Rachid Bahri.

Celui qui revendique la paternité de la musique de la célèbre chanson de Khaled « Didi » a aussi fait une brève apparition dans le film « Salut Cousin ! » de Allouache.